Nestlé, un scandale qui fait du bruit

Nestlé, un scandale qui fait du bruit

En mars 2010, Nestlé connaît un important scandale, suite à un rapport rendu par Greenpeace sur la déforestation. Le scandale attribué à Nestlé était que l’entreprise achetait de l’huile de palme en Indonésie à des sous-traitants, accusés de détruire la forêt indonésienne.

Nestlé se voit imiter

L’entreprise Nestlé voit sa marque KitKat imitée par Greenpeace, dans une vidéo mise en ligne sur YouTube. Nestlé décide de retirer la vidéo car celle-ci porte atteinte à leur marque. Greenpeace bondit sur la situation et parle de censure. En quelques jours, l’histoire touche des internautes sensibles aux problèmes du développement durable.

Les conséquences de ce scandale

Au cours de ce scandale, de nombreux commentaires négatifs ont fait surface sur la page Facebook Nestlé. Face à cette vague de commentaires, le community manager répondra d’une manière maladroite et agressive.

Ce scandale donnera l’idée à Greenpeace de créer le logo détourné ci-dessous.

Kitkat

Suite à cette moquerie ouverte, le community manager avertira les internautes qui ont mis ce logo en photo de profil qu’ils seront supprimés de la page Facebook de Nestlé, qui sera laissée à l’abandon pendant trois jours. Toutefois, les internautes n’ont pas compris cette attitude et cela entraînera la colère de tous.

La marque prendra enfin la parole sur Facebook et Twitter pour présenter ses excuses et annonce qu’elle cessera toutes collaborations avec des producteurs d’huile de palme qui ne s’engagent pas sur le développement durable.

Le scandale Nestlé reste aujourd’hui un cas d’autoritarisme à ne surtout pas suivre en matière d’image sur le Web.

Articles liés :
Le scandale environnemental de BP “Deepwater Horizon”
Le dérapage d’Acadomia

Voir les dossiers sur le thème de la E-réputation :
Soyez aidé pour construire votre personal brand
E-réputation : Surveiller pour mieux recruter
Cyber-harcèlement, quand l’exception devient la règle

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*